L’écriture intérieure

Par l’écriture l’accès aux couches plus profondes de notre psyché se fait tout naturellement, mettant à jour des matériaux riches et nouveaux, et révélant des axes d’avancée pertinents.

Comment agit cette « écriture intérieure » ?

  • Elle externalise la problématique ; elle sépare le sujet de son problème.

  • Elle structure la pensée informe ; elle la passe au filtre des mots

  • Elle crée : un texte, une « œuvre », mais aussi des solutions ; l’écriture créative ouvre des voies. Elle re crée l’unité originelle de l’être.

 

L’ECRITURE, UNE « TROISIÈME PRÉSENCE » :

Plus qu’un outil, l’écriture intérieure est une véritable « présence » dans l’ensemble de notre pratique, en filigrane ou de façon plus affirmée, selon la prestation engagée ou la sensibilité de la personne accompagnée. Puissant agent actif, elle se glisse entre l’accompagnant et la (les) personne(s) accompagnée(s) et tient lieu d’une véritable « troisième présence ».